Go to Top

Une page se tourne…

[En deuil]

Germaine a rendu l’âme.
Alors, voilà, aujourd’hui, je lui rends hommage. Je vous avais déjà parlé d’elle dans mon livre. Mais par pudeur, je ne vous avais pas révélé son petit nom. Germaine.

Elle et moi, on en a vécu des choses. Alors franchement, c’est pas facile de savoir par quoi commencer. Le coup de l’émotion surement !
Avec elle, j’ai pleuré, j’ai enragé, j’ai bronzé, et je me suis même lancée des défis dans la salle de sport qu’était pour l’occasion le jardin.

Avec elle, j’ai passé tous mes niveaux. TOUS !

  • NIVEAU 0 : démarrer la tondeuse
  • NIVEAU 1 : débourrer la tondeuse
    Et c’est pas pour me vanter mais j’ai passé les deux niveaux le même week-end. Je sais ce que vous vous dîtes : Mais quelle chance ! J’en suis vraiment consciente.
  • NIVEAU 2 : Enlever la bougie avant de débourrer et ne JAMAIS mettre la main ou le pied parce qu’une tondeuse arrêtée peut redémarrer.
    Remercier le ciel d’avoir tous mes membres vu le temps qui s’est écoulé entre le niveau 1 et le niveau 2.
  • NIVEAU 3 : Arrêter de remettre la courroie : « ha ! ça sert plus à rien, l’autotractée est cassé. J’ai fais ça pour rien à chaque tonte. Ok !» Là clairement, on entre dans un niveau plus technique.
  • NIVEAU 4  (le plus dur de tous et peu y sont parvenus) : Arrêter le moteur de la tondeuse alors que tu as lâché le truc du manche qui arrête le dit moteur de tourner. Envisager de vidanger l’essence pour qu’elle s’arrête de tourner et puis toucher à un truc bidule qui arrête tout. Le truc bidule, on est clairement dans un niveau beaucoup PLUS subtil. Je vous l’avais dit, le niveau 4, c’est pas pour tous !

Alors, voilà, aujourd’hui, je pense à elle, à mes voisins qui se demandent à qui je vais parler dans mon jardin maintenant.

Et puis toutes ses questions :
– Comment vais-je appeler la prochaine : Germaine 2 ?
– Est-ce que je dois prendre une mulching alors que tout le monde me le déconseille vu la superficie de mon terrain ?
– Est-ce que t’ai obligé d’aller au rythme de l’autotracté parce que là je ne vais plus pouvoir me lancer des défis temps ?

Une page se tourne…

Je le sens, je le sais. Ce n’est pas seulement le départ de Germaine qui me faire dire ça. Je vois le chemin parcouru. Je ne sais pas encore les contours du chemin que j’emprunte. Je pleure en écrivant ses mots.

J’ai pris trois décisions pour continuer d’avancer sur mon chemin :

  1. Je liquide mon stock de Carnet à Effet
    A partir d’aujourd’hui, les nuanciers de couleurs Feng Shui sont à moins 50% jusqu’à épuisement des stocks.
    Il reste 2 nuanciers disponibles : la salle de bain et la cuisine.
  2. Je programme une conférence en ligne
    Le samedi 2 mai à 10h30, une conférence vous est offerte. Pour y participer, merci de vous inscrire : ICI.
    Si vous n’êtes pas disponible, sachez qu’il y aura un replay, alors inscrivez-vous !
  3. Je décide de suivre ce qui vient pour écrire dans le blog
    J’oscille depuis plusieurs semaines entre faire une pause ou continuer d’écrire tous les mardis. Je me dis que j’écris pas tellement sur l’intérieur (chez soi) mais plutôt sur l’intérieur (en soi). J’étais pas à l’aise avec ça. Et en même temps, je m’amuse tellement à écrire chaque semaine. J’ai compris que c’est pour cela que je continue. Donc j’arrête pas ! Même si je suis pas dans le thème, même s’il y a des personnes qui quittent mon chemin.
    Je décide d’accepter pleinement la transition que je vis avec le flou que cela implique et qui peut se lire à travers mes lignes hebdomadaires.

Avant de vous quitter pour mieux vous retrouver la semaine prochaine, je tiens à vous dire MERCI d’être là. J’avance avec vous et j’en ai pleinement conscience.

A mardi prochain !

Nadège

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *