Je me suis engagée à tout vous dire. Alors voilà, il fallait que je vous le dise.

Je suis wonder woman.

Oui, Wonder woman ! Non, je ne suis pas prétentieuse, c’est vrai.

Je viens à peine de réaliser il y a quelques semaines, mois peut-être. Que j’ai une capacité de dingue à gérer des choses, beaucoup de choses. Et c’est pas moi qui le dit. Alors à force qu’on me le répète, j’ai observé autour de moi. Et effectivement, Waouh !

Mes journées sont bien remplies sur le papier, et pour le reste, la vie se charge de semer sur mon chemin des défis (oui, j’ai changé d’appellation et remplacé “merdes” par “défis”. Visiblement, les gros mots ça bloque certains. Si ce n’est pas votre cas, vous pouvez lire : je vais tenir un cahier de “merdes”) .

Je suis maman célibataire de 3 enfants à plein temps.
Je suis chauffeur de taxi (Ça découle du premier poste).
Je suis infirmière et garde malade.
Je suis chef d’entreprise.
Je suis bénévole dans différentes associations.
Je suis trouveuse de solution pour chaque défi.
Je suis cuisinière.
Je suis femme de ménage.
Je suis jardinière.
Je suis lingère.
Je suis gestionnaire.
Je suis secrétaire.
Je suis sportive.
Je suis sœur.
Je suis amie.
Je suis femme.

Cape ou pas cape ?

Je sais que je ne l’ai pas volé ma cape. Mais seulement, elle a, comme une médaille, un revers. Le revers qui fait que ce que je m’apprête à vous dire est une réelle prise de risque pour moi. Mais je suis prête. Parce que je me suis engagée à être authentique avec vous.

Je suis épuisée.

Avant d’aller plus loin, je tiens tout de suite à vous arrêter (si toutefois cela est en mon pouvoir) : “une nana qui travaille sur les énergies qui est sans énergie!!!”. Je vous arrête parce que ce serait comme croire qu’un médecin parce qu’il est médecin ne peut pas être malade. Si c’était si simple, cela se saurait.

Je porte sur mes épaules depuis des années beaucoup de responsabilités. Et à un moment donné, quand on ne prend pas de temps pour prendre soin de soi parce qu’on en a pas, qu’on ne peut pas faire autrement, que chaque jour, on pare à l’essentiel, le corps dit STOP ! Aïe !

Oui, je sais qu’il va falloir que ma cape, je la laisse s’envoler. Que je quitte mon costume enfilé sans même le savoir. Cela demande du temps, c’est comme réapprendre à vivre.

Voilà, pourquoi ma priorité est de prendre soin de moi. C’est vital.

Tout cela n’est pas sans conséquence. Je vous en parlerai dans mon prochain billet. D’ici là, prenez soin de vous !

Nadège

Crédit photo : Gaëlle Akissi.