Je dois vous avouer quelque chose. Je n’aime pas faire le ménage, ni le rangement, ni le désencombrement. Et pourtant, j’y prends beaucoup de plaisir.

Mais alors, comment cela est-il possible ?

Et bien, c’est simple : quand je range, quand je trie, quand je fais le ménage :

→ J’apprends à me connaitre
→ J’affirme mes choix
→ Je crie haut et fort ce que j’ai envie de vivre
→ Je prends soin de moi

C’est l’occasion de tout ça pour moi. Je redonne une forme de lettres de noblesses au ménage et au rangement.

Et c’est ce qui me passionne d’ailleurs. Comment à travers mon quotidien, je peux apprendre à mieux me connaitre, à savoir avec plus de précision ce qui me convient ou pas, ce que j’ai envie de vivre ou non.

Cela implique de revenir au moment présent. Et parfois, comme vous, cela m’est difficile. Parfois, je m’astreint, là devant mon évier, à me dire : “je prends mon éponge”, “je lave l’assiette”. Ouais, j’énumère ce que je suis entrain de faire pour arrêter le flux persistant de mon mental, pour stopper mon dialogue interne et ÊTRE !

Et puis, quand je regarde ma maison, quand je la scrute, elle me délivre un message.
Je me souviens de cette cliente qui réalise que précisément là où c’est très encombrée dans sa maison, est là où s’est bloqué dans sa vie.

C’est tellement courant cette analogie !

Et pourtant, on peut passer à côté, parce qu’on est pris dans notre quotidien, par notre mental, par le flow de la vie.

Et si vous preniez quelques minutes, pour vous assoir dans chaque pièce de votre maison et juste regarder la pièce, et écouter… le message.

Avant de vous laisser à votre observation et en tirer les premières conclusions, je vous invite à regarder ma dernière vidéo.

Nadège