Beaucoup de choses et si peu à la fois…

 – Pépites de popcorn – 

Dans cette pépite de popcorn, je vais vous parler des parts d’ombre, de celles qu’on n’aime pas montrer au reste du monde, de celles dont on n’est pas fier. Je vais aussi vous parler de l’importance de suivre vos élans même si cela vous parait étranger à vous-même (tellement !). Et enfin, je vais vous partager le cadeau infiniment précieux qui nait de tout ça. Une nouvelle fois, j’arrive dans une situation où je ne pose pas mes limites et les limites avec mes enfants. Alors, je décide de mettre en place un règlement intérieur dans ma maison. Au moins, j’aurai mon référentiel. Je ne pourrais plus tergiverser avec moi-même. Et j’ose l’espérer tergiverser avec eux. 

Alors, j’annonce et j’affiche le dit règlement. A chaque infraction, il y a une sanction qui correspond. L’enfant s’indigne devant son impression d’être à l’armée. Mais je lui confirme, que oui, c’est ça. Ici, maintenant, c’est l’armée. Et il y aura même des inspections ! (Bizarre, mon humour ne passe pas !!!).

Si un jour, j’aurai cru en arriver là… Et pourtant, je garde le cap.

Je garde le cap parce que je sais pourquoi je fais les choses. 
Je garde le cap parce que je sais que c’est le seul moyen dans cet instant là de me respecter. Je sais que ce n’est qu’une étape. Je sais que c’est quelque chose de temporaire, mais nécessaire. 
Je garde le cap parce que je sais que chacune de ces règles sont fondées, ont un sens par rapport à mes valeurs parentales, au fait que le cadre pour un enfant est sécurisant et rassurant (et en ce moment, les enfants en ont énormément besoin). 
Je garde le cap parce que je ne veux plus me voir me laisser dépasser, ce qui mène à chaque fois à de la colère. Et oui, quand on ne se respecte pas, au-delà de perdre une énergie considérable, on est en colère contre soi, et c’est souvent l’autre qui prend. Et je ne veux plus de ça. 

Alors nous voilà avec le règlement affiché fièrement (mouais !?!) dans la cuisine. 

Et je rajoute une couche. A côté, j’affiche une feuille où il est écrit en rouge (couleur pas choisi consciemment,, je vous promets) : INFRACTION. J’ai prévu de noter toutes les infractions, tous les jours de chaque semaine. 

Et là encore, j’ai le droit aux protestations, même interne : “tu ne pousses pas le bouchon un peu loin Nadège ?”. 
Et là encore, je sais pourquoi je fais les choses. 

Je ne veux plus m’entendre dire : “Vous m’écoutez JAMAIS”, “Vous ne respecter JAMAIS…”, En clair, je ne veux plus généraliser, je ne veux plus enfermer mes enfants parce que je dis quand ma colère de mère gronde à leur dépend.
Je veux me convaincre qu’il n’y a pas tant d’infraction que ça dans la réalité. Et pour revenir dans la réalité, les faits sont imparables.  

 

Seulement voilà durant cette semaine là, devant ces deux feuilles, je sentais à l’intérieur de moi, un tel déséquilibre. ça n’allait tout simple pas. Alors un matin, j’ai dit à l’un de mes enfants avec qui je déjeunais, il faut mettre en face (à l’opposé des infractions), une feuille pour les “trucs” positifs. Parce que je les avais noté dans ma tête. Parce que tous leurs gestes, leurs initiatives m’avaient touchés. On a cherché un nom. Et on s’est très vite mis d’accord : 

La liste des petites choses qui font toutes la différence. En rose. 

Au bout de la première semaine, le constat fût sans appel : 

Il y avait trois infractions écrit au feutre noir, trois lignes. 
Il y avait plus d’une demi-page noircie au bic noir (et le bic, ça prend moins de place !) de petites choses qui font toute la différence.

Une demi-page !!! 

A la vue de tous, chacun pouvait voir comment l’autre oeuvrait avec coeur, spontanéité, avec l’esprit d’entre-aide, etc. dans notre propre maison. Beau nan !?!

Alors ce jour-là, j’ai compris que le choix que j’avais fait, que le cap que j’avais gardé, étaient justifié amplement.
Alors s’il me faut mettre un règlement digne d’un militaire dans ma maison pour révéler toute la beauté qu’il y règne, je dit OUI et je re-signe sans hésiter. 

 

A vous de jouer ! 

 

Est-ce que vous êtes capable de suivre votre voix intérieur quand elle vous dit de faire quelque chose qui de prime abord vous rebute ? Ne vous correspond pas ? N’esti pas en accord avec vos modèles éducatifs (si on garde l’exemple de cette pépite) ?
Et si vous osiez le faire qu’est ce qui se passerai ?

Partagez-nous dans les commentaires comment ces questions résonnent pour vous ?

A partir du mardi 25 mai 2021, je vous propose et vous offre  IMPULSION, un accompagnement sur 8 jours pour aller explorer les 8 sphères de votre vie : vocation, relations, énergie, abondance, projets, aides extérieures, estime de soi, spiritualité. Durant IMPULSION, vous allez clarifiez où vous en êtes dans votre vie et surtout où vous voulez aller. Pour participer, c’est simple, cliquez sur le bouton ci-dessous et vous recevrez très prochainement le lien d’accès. 

Chopckement vôtre et à mardi pour IMPULSION,
Nadège