Et pourtant, c’est une histoire vraie. 

 – Pépites de popcorn – 


On est en 2015, je viens de finir mon challenge “21 jours pour ranger ma maison du sol au plafond”. Je me pose la question d’offrir un ebook pour remercier toutes les personnes qui m’ont suivi. J’appelle une personne qui a une certaine expérience dans le “business” pour parler de ce projet. 

Et quand je raccroche, j’en arrive immédiatement à la conclusion qui me surprend moi-même : je vais écrire un livre

Il s’est écrit si facilement que quand j’y repense, je suis toujours déconcertée.

Je me souviens m’être levée chez mes parents où j’étais venue passer quelques jours. J’ai attrapé dans le tiroir une feuille de brouillon aussi appelée “enveloppe recyclée pour dresser la liste de course”.

Et là, sur un coin de la table de la cuisine, devant ma tasse de thé, j’ai écrit mon sommaire sur une grande enveloppe Kraft, telle une évidence.

Et puis, je me suis mise à écrire, chaque jour, à faire du remplissage de casse telle une bonne élève, avec ma propre logique, mon goût pour la simplicité, ma joie de transmettre et mon amour d’aller creuser sur ce qui se passe en soi. Ma maison, mon miroir hein ! 😅

Très vite, ce livre est allée à la croisée des chemins, entre le livre d’astuces-conseils sur le rangement, le partage de mon expérience “21 jours pour ranger ma maison du sol au plafond” et le cahier d’exploration de soi.

Et puis, je suis allée m’enfermer dans un couvent pour le terminer et aussi pour profiter de passer un temps avec moi, les dernières semaines ayant été intenses. En effet, j’ai enchainé l’écriture de mon livre à la suite de mon challenge.

Sauf que mon corps a lâché. STOP ! Douleurs vives, brûlantes, me clouant au lit.
Sauf que je suis venue pour écrire, je passe en force (je ne ferai plus ça aujourd’hui, ça c’était avant😅). Je me lève, je vais m’installer derrière mon ordi dans le cloître. J’ai froid, je suis enroulée dans mon plaid. J’ai mal. Qu’importe, j’écris.

Et je me souviens très bien de ce que je me suis dit à ce moment-là : “C’est de la merde”.

Et cette phrase tournait en boucle dans ma tête.
Une lutte interne en parallèle de la douleur battait son plein.

Et le message que je me suis auto-adressée a été sans appel :
“Tu écris tout ce qui te viens, tu écris et tu feras le tri plus tard”.

J’étais maitre à bord. Un maître à bord mal point, mais maitre à bord quand même.

Plus tard, quand j’ai relu, je n’ai absolument rien retouché, rien changé à part peut-être une virgule et quelques fautes d’orthographe.

Quand je doute, quand j’entends mes petites voix, j’aimerai me souvenir de ce maitre à bord qui était en moi ce jour là, qui ne peut pas avoir disparu. J’aimerai vous insuffler la force qui est en chacun de nous, même quand on n’y croit plus.

L’histoire de mon premier livre ❤ me rappelle que :
– lorsque je suis au claire sur ce que je veux cela se réalise, se concrétise. C’est comme si j’étais alpiniste sans pour autant avoir escalader aucune montagne avant. J’apprends sur le terrain “le comment”. 
– lorsque la peur n’a pas d’espace, elle n’a pas de prise (et en ce moment, pour moi, c’est un sacré challenge au quotidien entre écouter ce qui est là et ne pas me laisser envahir par ce qui est là). 
– lorsque j’ai envie de réaliser quelque chose, je peux dépasser mes freins. Oui, ce que je ne vous ai pas dit, c’est que j’ai toujours été nulle en orthographe, que j’ai longtemps pensé : “mais pour qui tu te prends”, et j’ai eu confiance en moi bien après l’écriture de ce livre… ce qui ne m’a pas empêcher de l’écrire. 

Ce livre a été un petit miracle, un rêve tenu longtemps secret, une autorisation à faire ce dont je me serai jamais cru capable.

Ce livre m’a mené au suivant, mais ceci est une autre histoire. 😉

A vous de jouer !

Dîtes-moi dans les commentaires comment résonne cette histoire pour vous ? 

Chopckement vôtre,
Nadège

P.S. : Il restait 2 exemplaires en stock de mon premier livre “Mon petit cahier de rangement”. J’en ai retrouver 5. Et dans l’entre fait, j’en ai vendu 2. Donc Il en reste ? Nan pas envie de résoudre un problème de maths ? 😉
Il y en a donc 5 en stocks avec un rabais jusqu’à épuisement des stocks.
Laissez la magie du rangement entrer dans votre vie, commandez-le avant qu’il ne soit trop tard 💫

Et j’en profite pour vous dire qu’il reste moins de 10 BOX FENG SHUI en stocks à l’heure où j’écris ces mots.