– Pépites de popcorn –

Depuis plus de 11 ans, je suis au service du Feng Shui.
Depuis plus de 15 ans, le Feng Shui est à mon service.

Lui et moi, on ne fait plus qu’un.
Et si tu veux un aveu, je crois qu’il était déjà en moi avant même que je le connaisse. Quand je vois le plan de maison que j’ai dessiné (maison dans laquelle je vis depuis 17 ans et qui me convient à 99,99%) alors qu’à l’époque je ne connaissais pas le Feng Shui, je ne vois pas d’autre explication.

Durant ces années d’entrepreneuriat, il y a eu “une épreuve de la vie” qu’il m’a été difficile de vous confier. J’avais le sentiment que je perdais toute ma légitimité. Et que cela venait remettre en cause toute ma crédibilité et même ma croyance dans le Feng Shui. Et pourtant…

Il m’a fallu du temps avant de comprendre que l’une des meilleure décision de ma vie n’était pas incompatible avec le Feng Shui, bien au contraire.

Ce que cela venait bousculer en moi au-delà de ma relation avec vous, de ma légitimité, de ma crédibilité et de l’idée qu’on se fait du Feng Shui, c’est MA PROPRE REPRESENTATION… du divorce.

En effet, j’ai divorcé. Et j’ai été tellement habile dans ma communication à ce moment là, qu’une cliente m’a même félicité à l’annonce de mon changement de nom pensant que je venais de me marier. C’est pour te dire !!! C’est quand même fou ! Nan, parce qu’il faut que je te dise que 1. J’étais hyper au clair sur ma décision de mettre fin à cette relation, que 2. J’étais hyper au clair sur le fait que je reprendrai mon nom de jeune de fille, que 3. J’étais hyper au clair sur le fait qu’il fallait que je vous le dise.

Seulement voilà… pour moi, dans ma représentation, le divorce, c’était proche de la fin du monde. Je dis bien dans ma représentation.

Le divorce, c’était le truc qui m’arriverait jamais.
Le divorce, c’était pour les autres.
Le divorce, c’était tout sauf l’image de ma vie, version conte de fée.

Encore une fois, j’insiste sur le fait que j’étais au clair avec ma décision de divorcer et que j’ai géré ça étape après étape, sereinement (je ne dis pas qu’émotionnellement ça a été simple, j’ai dû faire le deuil de cette relation idyllique fantasmée, de la représentation du mariage, de la projection de ma vie).

Seulement voilà, après de plusieurs années à faire l’autruche, je devais regarder en face ma relation et le divorce était la seule issue.

Et le Feng Shui, dans ce moment de ma vie, ne m’a pas été d’une grande aide, je dois l’avouer. Parce que c’est bien connu avec le Feng Shui, tu attires l’Amour à toi. Donc tu ne divorces pas (ce qui venait juste un peu beaucoup renforcer ma propre représentation).

T’imagine un peu le bazar dans ma tête ! Je devenais déloyale au Feng Shui, à ma propre activité professionnelle. Oh shit !

J’ai mis du temps avant de comprendre que cet amour, il était destiné à moi. Que divorcer, c’était me respecter, c’était me donner l’opportunité d’être plus heureuse. Qu’on ne peut pas aimer l’autre plus que soi, en le faisant passer avant soi. Et qu’avec le Feng Shui, l’écoute de ma maison, de la gestion des travaux à deux, j’avais pu réaliser que je ne me respectais pas totalement (bien que je croyais que si).

Alors pour en arriver là, j’ai dû changer de paradigme. Quel saut dans le vide !

Le paradigme, c’est une “représentation, vision du monde, modèle, courant de pensées, point de vue” (source l’internaute). Et si tu veux que la chenille se transforme en papillon, tu ne peux pas faire l’impasse sur le changement de paradigme. Y’en a quand même une qui rampe et l’autre qui vole !!!

Si tu es prêt(e) à t’offrir une transformation genre nymphose*, inscris-toi ici en optant pour la formule “TRANSFORMATION”. Attention ! Il n’y a que 4 places.

Dis moi dans les commentaires, si toi aussi tu as déjà dû changer ta représentation sur quelque chose qui était comme inébranlable ?  

Belle fin de semaine avec le soleil !

Nadège

* Nymphose : transformation d’une larve en nymphe.