J’ai craqué sur un poster que je souhaitais mettre dans ma chambre. Il ne manquait plus que le cadre. Et justement je venais de décrocher un cadre quelques jours auparavant. Je voulais en changer le “contenu”.

Bingo !

Mon poster est destiné au secteur Bois, le cadre est en bois.
La forme rectangle verticale est reliée à l’élément Bois, le cadre est de forme rectangle verticale.
Le poster a des dimensions de “je ne sais pas vous dire exactement”, le cadre a pile la dimension de “je ne sais pas vous dire exactement”.

Bingo !

Je m’attèle donc à la tâche rassemblant poster et cadre. Je superpose donc le poster sur le cadre pour me rendre compte de l’ensemble, pour voir ce que ça va donner, pour me réjouir.

J’observe le résultat esthétique, et là… Je comprends. Je comprends que je n’ai pas du tout envie de ce cadre dans ma chambre. Dans ma maison, oui. Mais pas dans ma chambre.

J’ai envie d’un bois plus clair, d’un bois lisse (ce qui n’est pas le cas avec le cadre que j’ai entre les mains), et d’une dimension “je ne sais pas vous dire exactement”.

Voilà !

Et bien, c’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup…
Pardon, je me mets à chanter !!!

Ce n’est pas parce que c’est Feng Shui, que c’est “bien”.
Ce n’est pas parce que tous les critères sont remplis que c’est ok.

Non !

Parce qu’il y a des choses qui sont Feng Shui, belles, favorables, activatrices de bonnes énergie ou que sais-je encore… Mais qui ne vous correspondent pas et  qui ne vous font pas vibrer le matin en vous levant.

Et ce sont justement les détails, les moindre détails de votre intérieur qui vont faire que celui-ci va vous ressembler et que vous allez vous y sentir bien, profondément bien.

Alors n’oubliez pas : le bon cadre n’est peut être pas le bon !

Nadège