“De quoi ai-je besoin pour me sentir bien chez moi ?”

Voilà, la première question que chacun d’entre vous devrait se poser avant même de penser rangement, Feng Shui, décoration ou que sais-je !

Cela me rappelle l’échange que j’ai eu avec une cliente.

Lors de notre première rencontre, elle venait d’hériter d’un appartement. Elle ne savait pas si elle resterait à long terme. Mais l’important pour elle était de s’y sentir bien puisque c’est là qu’elle allait habiter pendant les mois à venir.

Récemment, elle me confiait avoir observer ce qui ne lui convenait pas. Et donc une décision s’est imposé à elle : elle ne resterait pas dans cet appartement. Mais le plus chouette, je trouve, c’est qu’elle avait observer avec précision ce dont elle avait besoin. Elle m’a listé les éléments incontournables pour son futur achat.

J’ai le sentiment de “rabâcher” en permanence ce principe de base :

VOTRE MAISON DOIT VOUS RESSEMBLER.

Comme si je n’étais pas entendue…  Ou bien alors, c’est autre chose. Parfois, j’ai le sentiment que le client attend de moi LA solution. Mais je ne sais pas tout. Je ne suis là pour vous guider. Mais je ne suis pas vous et je ne vis pas dans cette maison.

Cela me fait penser à un couple qui a décidé de créer une seconde ouverture dans leur cuisine. Ce que je leur avais déconseillé.

Et cela pour deux raisons :

1. La cuisine est source de perte d’énergie. Plus il y a d’ouverture, plus vous perdez d’énergie.

2. L’ouverture envisagée enlevais l’espace cocooning du salon.

Mais je ne suis pas Dieu ! (vous êtes surpris ?)  Ce n’est pas moi qui décide de ce que font mes clients. Et même si parfois, ce n’est pas le choix que je ferais, je ne peux que respecter leur décision. C’est eux qui vivent là, c’est leur vie.

Pour revenir à ses clients, ils me demandent quel type de portes mettre : des portes vitrées ou des portes pleines. Je n’ai pas répondu. Non pas parce que je boudais dans mon coin parce qu’il ne m’avait pas écouter. Ben non ! C’est pas le style de la maison. 🙂

Je leur ai laissé le soin de répondre par eux-même en les aidant à prendre une décision par cette simple question : “Maintenant que l’ouverture est faîte comment vous vous sentez dans le salon ? Est-ce que vous vous sentiriez mieux avec des portes fermées (qui créeraient l’espace fermé que vous avez connu) ou vitrées (l’espace ouvert dans lequel vous vivez depuis quelques semaines)?”

Alors quand vous répondrez à cette question : “De quoi ai-je besoin pour me sentir bien chez moi ?”. Rappelez-vous :

“votre maison ne peut ressembler à aucune autre. Puisqu’elle vous ressemble et que vous êtes unique !”

Je vous souhaite de belles découvertes,

Nadège