Comme  ils disent au Canada, je suis tombée en amour pour cette citation. Elle est signée Philippe Geluck :

“Ranger, c’est aussi foutre le bordel dans son désordre”

J’ai découvert cette citation la semaine passée, et cela m’a au combien rappelé mon challenge et plus précisément le pari fou que j’avais fait durant mes 21 jours “je range ma maison du sol au plafond”.
Pour rappel ou pour ceux qui n’ont pas suivi, j’avais choisi de stocker tout mon bazar dans le séjour. Ce que je nomme bazar, ce sont tous les objets en transit durant la période de rangement. Et ce fût un beau bordel, il n’y a pas d’autre mot. Alors quand j’ai lu cette citation :

“Ranger, c’est aussi foutre le bordel dans son désordre”

Je me suis dit :  “C’est exactement ça !!!”

Et c’est aussi exactement ça qui va vous miner lorsque vous allez ranger. C’est la pile qui au lieu de diminuer va s’agrandir… C’est le sommet de la montagne qui va vous paraitre tellement haut que vous aurez l’impression que vous ne pourrez jamais l’atteindre.

Mais comprendre que c’est un passage obligé, une étape nécessaire dans le processus de rangement, c’est faire un pas de plus vers le désencombrement. Et accepter que, pour un temps donné, la pile va être plus haute, c’est faire un autre pas vers le rangement et l’organisation de votre intérieur.

Alors, oui face à cette pile, vous pouvez piler net, être découragé et vous dire à quoi bon. MAIS vous pouvez aussi décider de vous dire : “OK ! C’est le bordel mais j’avance. OUI, j’avance même si cela ne se voit pas encore.”
Arrêtez-vous en chemin autant de fois que bon vous semble, mais continuer à gravir la montagne. Car en haut, la vue en vaut vraiment la peine. 🙂