#J5 de mon challenge « 21 jours pour ranger ma maison du sol au plafond »

Hier, je vous disais 4 jours – 4 pièces. Aujourd’hui, 5 jours… Pas 5 pièces. Je savais que cela allait arriver avant de commencer le challenge, mais je suis contrariée.
Hier, je me préparais à cette première journée « difficile ». Je savais que mon challenge allait prendre un tournant. Aujourd’hui, j’ai rangé une chambre d’enfant avec des zones d’ombres. Pour la première fois, je ne voyais pas comment j’allais ranger la pièce avant de la ranger. Ceci explique peut-être cela.

Mon parti pris

Pour commencer mon challenge, j’ai pris le parti de commencer par le plus facile, par des pièces déjà avec une solide organisation, des pièces qui avaient été rangées au printemps, des pièces dont je voyais très précisément comment j’allais ranger.
Commencer par le plus facile, pour moi, me permettait de ne pas me démoraliser dès le début. Cela me donnait et m’a donné (d’ailleurs !) un sentiment de confiance, le sentiment d’avancer qui peut parfois nous manquer lorsqu’on range. Me dire qu’au bout de quatre jours, j’avais fait quatre pièces : quelle satisfaction ! Quatre pièces comme dans mes rêves, c’est un bon début !

→ Et vous si vous faisiez le challenge, par quoi commenceriez-vous ? Le plus facile ou le plus difficile ? (Partagez vos réponses dans les commentaires 😉 )

La base fondamentale du rangement

Dans ce challenge, l’enjeu est de trouver pour chaque objet une place déterminée. Je suis convaincue que si chaque objet a une place alors, il demeure rangé. Cela me semble même être une évidence.
Je me souviens de cet homme qui partait régulièrement en déplacement professionnel dont la valise trônait dans l’entrée. Les valises de la famille étaient rangées dans un placard peut accessible. Mais sa valise devant servir de manière hebdomadaire, elle restait là… Plus pratique… Moins esthétique. Ou comment pensez au travail tout le week-end en tombant nez-à-nez avec sa valise ? Pour le reste de la famille, ce n’était pas non plus agréable. Pensez à trouver une nouvelle place fonctionnelle à cette valise devenait donc un impératif.

→ Trouver une place pour chaque objet, c’est se prémunir du retour du bazar.

Faire face au chao

Vous avez déjà rangé une pièce et au bout d’un moment, vous regardez autour de vous et c’est comme si vous n’aviez rien fait. Quel sentiment désagréable !
Dans la chambre de mon enfant, j’ai rangé, rangé, rangé… Ce sentiment de ne pas en voir le bout. Ce qui fût le cas, d’ailleurs.
Je souhaite vraiment que cette chambre soit fonctionnelle et permette à mon enfant d’être autonome. Pour le moment, il y a un tas de jeux regroupés dans un coin. C’est guère satisfaisant.
La difficulté de cette chambre, c’est qu’elle a une commode et des caisses de jeux pour ranger. Aucun placard à l’horizon !
Allez, je n’ai pas terminé. On verra bien demain comment je gère cette absence de placard.

→ Un placard dans un chambre, c’est tellement pratique. Pensez-y dans vos projets d’aménagement !

#J5 : le bilan

Finalement, je me demande si le challenge ne commence pas à partir de maintenant.
J5 = pas 5 pièces ! Il fallait bien que cela arrive un jour.

A demain !

<h3 class=”home-title”><span style=”color: #800080;”>Suivez-moi !</span></h3>
[wysija_form id=”1″]