J’aime écrire, j’ai toujours aimé ça.

Je me souviens : je tapais mes poèmes sur la machine à écrire familiale. Il fallait appuyer fort sur les touches. J’adorais le son que cela produisait. A cette époque, c’était mon jardin secret. Cela n’était pas destiné à être partagé. Et puis, j’étais “mauvaise” en français. Alors… c’était comme incompatible. De ces choses qu’on ne s’autorise pas.

J’ai laissé mon goût pour l’écriture de côté pendant des années… jusqu’à l’ouverture de mon blog. Là, il fallait bien écrire. Pas le choix ! (psitt : “on a toujours le choix !”).

Les années ont filées, j’ai amélioré mon français, changer mon regard, ou un peu des deux. Je me suis autorisée à rêver. Rêver d’écrire un livre.

Mon rêve était là, mais je ne savais pas comment y donner forme.

En parallèle, je me suis lancée un challenge. Une folie diront certains. Que je l’aime cette folie ! Je me remercie encore d’avoir sauter le pas, d’avoir oser.

Lorsque j’ai fait mon challenge “21 jours pour ranger ma maison du sol au plafond“, j’ai choisi de le partager chaque jour en vidéo et par écrit. Et très vite, j’ai pu mesurer que je n’écrivais pas que pour vous. NON. Tout ce que j’écrivais pour vous, c’était pour moi.
Tout ce que je partageais avec vous  me demandait une plus grande attention, une plus grande présence. Comme je vous l’ai déjà dit si vous me suiviez déjà à l’époque : j’ai puisé en vous une source d’énergie incroyable. Mais pas seulement. Si j’avais fait ce challenge sans écrire, rien n’aurait été pareil. L’expérience n’aurait pas été aussi riche. (Sans parler du fait que je n’aurai jamais écrit de livre puisque j’étais à mille lieux de me douter que suite à ce challenge, je déciderai de me lancer dans cette nouvelle aventure de l’auto-édition).

On n’écrit jamais pour soi,
que l’on croit

Je crois que c’est pour cela que j’ai tant tenu à ce qu’il y ait des espaces pour écrire sur Mon petit cahier de rangement : pour se poser pour penser sa maison grâce aux espaces dédiés pour les listes mais aussi pour se poser les “bonnes” questions avant de démarrer tout rangement.
cahier-pratique-de-rangement

Au plaisir de lire vos commentaires chers lecteurs pour donner envie à d’autre de lire Mon petit cahier de rangement et de trouver la motivation pour créer un espace où se sentir bien, vraiment bien.
Nadège

P.S. : Pour la date anniversaire de la sortie de mon livre Mon petit cahier de rangement : 1 AN !!!

Je vous offre un bon cadeau d’une valeur de 5€. Pour cela, rendez-vous ICI et au moment de votre commande indiqué le mot de passe* suivant : ANNI1AN.
Et voilà !!!
Ce bon cadeau est valable à partir de maintenant et jusqu’au jeudi 15 décembre.

*(mot de passe = code de remise en cliquant sur la question “avez-vous un code de réduction?” lorsque vous validez votre panier à la première étape.)

TÉMOIGNAGE LECTEUR :

“Salut Nadège,

J’ai dévoré ton livre très rapidement, mais je prends seulement le temps de t’envoyer un petit mot.

Il tombait bien, dans une période où j’ai envie de m’alléger. Tu sais, on a tendance à se dire que ça ira mieux demain. Pour le rangement c’est pareil, j’avais la fâcheuse tendance à me dire « ça ira mieux quand les travaux seront terminés », c’est pas faux, mais j’ai mieux pris conscience que je peux commencer maintenant. Je suis du genre à m’attaquer à un gros morceau, un jour que ça me prend. Genre énoooorme challenge de rangement 😉 Ton livre m’a donné envie de m’y mettre, de faire place nette pour me sentir mieux dans mon espace et donc dans ma tête. Et à finir les travaux viiiite pour enfin ranger plus et mieux 🙂 ”
M.