[JOUR 3 – UNE SEMAINE EN RANGEMENT]

Aller à la découverte de soi à travers le rangement de sa maison !

Ce matin, je me réveille dans une toute autre énergie qu’hier. Je me sens comme “neutre”. Je n’ai ni une énergie de dingue, ni une absence d’énergie. Je vois que mon corps a besoin de se réveiller plus lentement qu’hier. Je vois qu’écrire ce matin est moins fluide. J’ai besoin de silence, donc impossible de mettre un fond musical. Qu’à cela ne tienne, j’éteins la musique tout de suite après l’avoir mise.

Et me vient alors cette question :

➝ C’est quand le dernier jour de repos que j’ai pris ?

J’attrape alors direct mon agenda (vous lisez cet article comme moi je vis son écriture, c’est du direct de chez direct).

31 janvier (nous sommes le 6 mars).

Je souris. Je souris parce que je ne suis guère étonnée de ça. Je commence à me connaitre. Je suis très consciente de tout ce que je gère, fais, assume (et assure 😉 ) dans mon quotidien.

Je pourrais alors tomber dans le piège de me dire que c’est vraiment n’importe quoi, que je ne me respecte pas autant que je le dis, que c’est trop et que je ne dois pas m’étonner d’être un peu ralenti ce matin. (Vous notez que de “neutre”, je suis passée à “ralenti” ha ha ha).

Sauf que je sais qu’il n’en est rien.

➝ Alors qu’est-ce que ça m’apprends sur moi ? 

Je sais que je n’enchaine plus des journées sans prendre du temps pour moi, pour me poser (ce qui n’était pas le cas il y a quelques années).
Je sais que tout ce qui rempli mes journées m’anime et me rempli de joie (ce qui est une grande source d’énergie). 
Je sais que je suis capable de faire tout ça (n’en déplaise à certains). 

Je sais que si je venais à juger ça : “Pas pris une journée complète de repos depuis le 31 janvier”, je le ferai à partir d’un espace jugeant qui n’est pas le mien. Moi, je ne vois pas les choses sous cet angle. Je pense à mon grand-père agriculteur qui a pris peu de journées de repos dans sa vie et quasi jamais de vacances. Il aimait, il aime profondément sa terre. Et de la retraite, il dit : “c’est l’anti-chambre de la mort”.  Je sais que je ne prendrais pas de retraite. ça ne m’interesse pas. 

Je sais que ma vie ne ressemble peut-être pas à celle de tout le monde, mais c’est la mienne. Je l’aime telle que je la construis chaque jour, un peu plus proche de qui je veux être et de ce que je veux vivre. 

➝ Et quand je sais tout ça sur moi,  qu’est-ce que qui est pareil ou différent pour ma journée d’aujourd’hui ? 

Alors ce matin, je suis “neutre”. Et j’accepte d’écouter mon rythme et mon besoin de douceur. 

Ma pièce d’hier git en grande partie dans la pièce d’à côté. Et ça va.

Ma pièce de vie est un champs de mine*. Et ça va.  (*comprenez que je stocke ici tout ce qui doit aller ailleurs).

Alors ce matin, je suis confiante. Je sais que je vais parvenir à aller jusqu’au bout de cette mission, quitte à continuer le week-end prochain. C’est ok. 

Je vous souhaite une belle fin de semaine et vous dit à ce soir pour le bilan en vidéo (lien ci-dessous). 

Nadège

_____

Chaque matin, je vais écrire un article sur le blog pour vous dire où j’en suis et tous les soirs, je vous partager mes découvertes intérieures en vidéo sur ma chaine You Tube.

#UneSemaineEnRangement
_____

L’accompagnement “Ranger votre maison pour apprendre à mieux vous connaitre” commence lundi 15 mars 2021.

TEMOIGNAGE DE LAURENCE :

Tout est hyper fluide ! En fait, c’est ce même niveau de fluidité que je vais viser ce jour pour le rangement des meubles et tiroirs. Merci pour ce rappel qui me fait prendre conscience de cela.

Découvrez l’accompagnement et inscrivez-vous en cliquant sur le bouton ci-dessous.