#J10 de mon challenge « 21 jours pour ranger ma maison du sol au plafond »

Je suis quasiment à la moitié de mon challenge. Super ! Et c’est aujourd’hui que j’ai décidé de vous parler de mon pari.
Oui, un challenge ne me suffisait pas ! J’y ai ajouté un pari. Non, pas vraiment. En fait, j’ai pris une option pour mener à bien mon challenge jusqu’à son terme. Mais cette option se révèle aussi difficile à vivre que je le supputais.

C’est quoi mon pari fou ?

Je ne sais pas si vous avez déjà ressenti ce sentiment désagréable de ranger une pièce et de garder dans un endroit de celle-ci quelque chose à donner, à vendre. Il y a comme un sentiment d’action inachevée. A chaque fois que cela m’arrivait, je n’avais pas le sentiment d’avoir rangé la pièce ce qui était pourtant le cas. Je pensais à l’endroit du placard en haut à gauche où précisément, j’avais gardé quelques objets à donner ou à vendre. Et le jour venu du passage dans une association, ou du vide grenier, j’oubliais toujours quelque chose.
Alors j’ai décidé de COMDAMNER une pièce. Durant mon challenge, la pièce allait accueillir les cartons du prochain vide grenier, les affaires à donner à toutes les personnes auxquelles j’ai pensé pendant mon rangement, et les affaires en transition (celles qui seraient rangé dans une autre pièce qu’au début du challenge).
Cette pièce, c’est mon séjour. Enfin, ça c’était avant ! Parce que maintenant, c’est un bazar sans nom, un box de stockage, un débarras… Appelez-le comme vous voulez, ce séjour est inhospitalier.

Les conséquences de mon pari fou :

Et voilà, les conséquences que je redoutais dans ce pari fou. Au bout de dix jours de challenge, cette pièce de vie dégage une énergie néfaste. En effet, les affaires stagnantes créent un Chi yin qui a généré beaucoup de tensions ce week-end.
Sans parler du fait, qu’il est impossible de se poser dans le séjour. L’amas d’affaires n’étant en rien reposant.
Je me suis même fait la remarque que le bazar présent dans cette pièce centrale en ferait presque oublier les autres pièces rangées.

#J10 : le bilan

Et bien, cela pourrait vous paraître assez fou que je vous dise que je pense toujours que c’est la meilleure option. De toute façon, je ne peux/veux pas en changer à ce stade du challenge. Même si vivre encore 11 jours dans ce bazar est difficile à envisager. Mais ce qui est certain, c’est qu’au bout des 21 jours tout cela doit disparaitre. Et là … Et là, c’est encore un mystère !!!
→ Et vous, vous faîtes quoi des objets que vous ne souhaitez pas garder ?

A demain pour vous parler du « 15 minutes TOP CHRONO » !

Psitt : le rangement avance… C’est ce qu’il faut retenir, non ?

Suivez-moi !

[wysija_form id=”1″]