#J8 de mon challenge « 21 jours pour ranger ma maison du sol au plafond »

En ce huitième jour de challenge, je peux vous affirmer que le rangement, ça remue. Non, je vous ne parle pas des choses qui changent de place, du tri, du désencombrement, etc.
Non, je vous parle de moi…. A l’intérieur, au niveau émotionnel.

Le rangement, ça remue.

Aujourd’hui, j’ai rangé mon passé. Et je ne pensais pas que cela me remuerait autant. L’expérience fût difficile. Il m’est compliqué de trouver les mots justes pour vous décrire comment je me suis sentie sur le moment et comment je me sens encore maintenant.

Je pense que j’avais la chance d’être au clair avec mon intention de ne pas garder ses objets en lien avec mon passé. Car avec l’émotion qui était la mienne, je ne sais pas si j’aurais pu décider de leur sort.

C’est pourquoi le rangement est si difficile !

Le rangement, c’est difficile ! Non pas, parce que le bazar revient toujours. Non, le rangement, c’est difficile parce que chaque objet est rattaché à une personne, à un moment de vie, à une histoire, à une situation, etc. Que leur présence dans notre maison n’est pas anodine. Que chaque objet est chargé d’émotions.

[blockquote_left] Trier → Désencombrer → Ranger → Avancer [/blockquote_left]J’ai décidé en me lançant dans ce challenge d’aller de l’avant, de laisser une place à l’avenir. Et pour cela, à mon sens, c’est uniquement possible si on se détache du passé.
En Feng Shui, on dit que désencombrer, c’est laisser place à la nouveauté.

#J8 : le bilan

Ranger, c’est se pencher sur le passé, sur sa vie, sur le futur. C’est une manière de faire le point sur où on en est mais aussi où on veut aller. Alors, cela ne peut pas laisser indifférent.

Pour demain, je ne sais pas quel est le programme. Puisque depuis hier, je me demande : « Pause ou pas pause ? » La question est pour le moment restée sans réponse. Je verrais demain.

A demain !

Suivez-moi !

[wysija_form id=”1″]