Est-ce que ma maison est Feng Shui ? 

Je peux tout de suite vous répondre sans même l’avoir vu. NON !
Et ben ça commence fort. Mais c’est vrai !

Pourquoi je dis cela parce que je sais d’expérience qu’aucune maison n’est à 100% Feng Shui. D’ailleurs,  Lilian Too dit :

“Dans le monde réel, et tout spécialement dans le contexte de la vie urbaine actuelle, il est impossible de vivre dans un endroit où le Feng Shui serait parfait.”

Je le dis souvent dans mes formations Feng Shui, il y a deux choses à garder à l’esprit :

  1. L’idéal… Le Feng Shui
  2. La réalité… votre réalité

Mon métier, comme je le conçois, est de faire tendre la réalité vers l’idéal.

Chouette, non ?
Oui, c’est chouette parce que cela permet d’enlever une part de culpabilité  que je suis amenée à retrouver chez beaucoup des mes clients.

  • Est-ce que je fais bien ?
  • J’ose plus rien faire chez moi de peur de mal faire.
  • J’ai lu que c’était très mauvais, je n’en dors plus.

J’adore l’expérience ou plus précisément l’expérimentation. Il y a beaucoup de choses que j’ai lu en Feng Shui et que je n’ai pas cru. Enfin, ça ne me parlait pas. Alors, j’ai expérimenter. Et j’ai VU !

Pour que l’expérimentation puisse se faire, il faut observer. Observer pour pouvoir en tirer des conclusions.

Je vous invite  à ressentir comment vous vous sentez chez vous :

  1. Essayez d’observer où vous vous sentez bien et où vous n’avez pas envie d’être
  2. Observez (et notez même si vous le souhaitez) les changements qui s’opèrent dans votre ressenti, dans votre vie quand vous changez quelque chose dans votre maison
  3. Retracez l’histoire soit de votre vie avec les différentes habitations, soit des grands changements que vous avez fait dans votre maison  et les changements que vous avez observés (si vous y habitez depuis longtemps).

Plus vous affinerez votre ressenti, plus vous serez à même de déterminer ce qu’il faut faire pour vous sentir bien chez vous.

Place à l’observation et au ressenti !
Nadège