Et que c’est maintenant-là-tout-de-suite

 – Pépites de popcorn –

C’est l’automne. Les feuilles mortes volent au vent, tombent et changent le décor qui s’offre à nos yeux. Les couleurs se transforment, le ciel s’assombrit davantage, les températures baissent. 

Aujourd’hui, cette pépite ressemble à un bulletin météo. 

Ce changement de saison, on n’y peut rien. C’est là. C’est comme ça. 

Qu’on aime ou pas l’automne, l’automne est là. 

A chaque saison, il y a ces changements qui l’accompagnent. 

On peut subir la saison, ou on peut la vivre. 

C’est un peu comme la vie. 

Où est-ce que je veux en venir ? 

Nous avons toujours le choix de la manière dont on fait face à ce qui se présente à nous. 

Parfois, je suis la première à l’oublier. 

A l’heure où j’écris ces moments, je sors d’une séance de coaching. Ma demande pour cette séance était d’avoir de la clarté sur ce que j’étais en train de bouiner. 

Bouiner, ça vient du patois de chez moi.

Comme je ne me retrouve pas dans la définition qu’internet me propose, voici ma définition du mot “BOUINER” : tergiverser entre plusieurs choix, commencer une action, douter, revenir à celle délaissée, et au final ne plus savoir vraiment quoi faire, s’éparpiller, sentir qu’on se perd en route.

Quand je bouine, c’est une information que quelque chose ne va pas. 
Quand je bouine, ce n’est plus fluide. 
Quand je bouine, je perds une énergie colossale. 

Alors…

Je dois revoir mon focus, 
Je dois regarder de près ce qui se joue,
Je dois prendre du recul pour sortir de cette perte d’énergie.

Et oui, j’ai écrit “je dois”. Je sais que certains d’entre vous vont crier au scandale, mais c’est comme cela que je vis les choses. Alors c’est comme cela que je les nomme.  

Si je veux que ça change alors je dois opérer les changements pour… arrêter de bouiner. 

Le truc, c’est qu’à l’issu de ce coaching, ce n’est pas franchement la conclusion à laquelle je m’attendais. 

Je devrais pour temps le savoir : quand vous arrivez en séance de coaching, vous savez avec quoi vous arrivez, vous ne savez pas (pour ne pas dire “jamais”) avec quoi vous allez repartir. Surprise !!!

Et là, c’est pile ce qui s’est produit pour moi.  

Le changement qui s’impose à moi est non négociable. Enfin si… Je peux continuer à négocier mais dans ce cas, mon corps va m’envoyer des signaux, genre Feu de la fête de Saint Jean. Et ça c’est niet. 

Ce changement, c’est comme une évidence que je refusais de voir. 

Ce coaching me fait gagner un temps précieux, une énergie considérable.

Je sais ce que je dois faire à partir de maintenant et cela pour les prochaines semaines juste après 1h de rendez-vous. C’est ce qui me plait-fascine dans le coaching. La solution, MA solution émerge de moi. Je gagne en clarté, en fluidité, en énergie. CHOPCK !!! 

Quand à ce changement qui s’impose à moi, c’est trop frais, trop personnel pour le partager. 

A vous de jouer !  

Quand vous vivez une situation qui ne vous convient pas, qu’est-ce que vous faîtes ? Dites-moi dans les commentaires ce que vous faîtes : 


Choix 1 : Vous restez à bouiner – Parfois c’est nécessaire
Choix 2 : Vous vous bougez – Go ! Action ! 
Choix 3 : Vous rejeter la faute sur le reste du monde – Le bon plan vraiment ? 
Choix 4 : Vous essaye sans y parvenir, vous décidez de vous faire coacher – Je peux vous aider sur le chemin du changement. Pour ça cliquez sur le bouton ci-dessous. 😉 

Chopckement vôtre,
Nadège