Il était une fois…

 – Pépites de popcorn – 

Je suis le genre de fille qui peut vous préciser exactement où une idée a germé dans sa tête : dans ma chambre, en marchant devant la parcelle n°987 sur le plan cadastral (ha ha ha !), au bord de mer en marchant avec Paulette… Alors je reconnais que le lieu en soi n’a pas grand intérêt. En revanche, l’histoire, elle, c’est tout autre chose. Cette histoire, qui pourrait paraitre une annedocte, est comme un puzzle qui m’a permis de comprendre comment je crée, que ce soit mes livres, mes pépites de popcorn, mes accompagnements… ma vie. 

Ces histoires, ce sont des petits bouts de moi. C’est l’écoute de mon intuition qui s’aiguise au fil des années. C’est ma manière de voir le monde, d’y contribuer et de le transformer. Modestement (dans le sens avec simplicité), mais surement !

Alors voici l’histoire de la naissance d’Ascension, mon nouvel accompagnement !

Pièce du puzzle N°1 :

Je venais d’animer une journée de coaching spéciale entrepreneur que j’avais proposé à plusieurs entrepreneuses de mon réseau. Je voulais expérimenter le coaching sur une journée. C’était comment pour moi ? Pour elles ? Quel cadre devrais-je poser ? Comment gérer un groupe ? etc. Je suis convaincue du pouvoir de l’expérience, tellement apprenante et enrichissante qui permet d’ajuster les choses à partir de soi, de son ressenti et de ses observations – plutôt que dès “on m’a dit..”, “il faut faire comme…” et j’en passe. 

De cette journée, je suis repartie avec un niveau d’énergie élevé. Premier indice. Il était le parfait reflet de ma joie ressentie. Deuxième indice. Oui, mais voilà, je faisais du Feng Shui. Comment pourrais-je prétendre accompagner des entrepreneurs. Certes, certes, je le suis moi-même depuis plus de 12 ans maintenant. Mais voyons, ça ne rentrait pas dans les cases…

Et puis, faire un truc qui m’anime autant, que je fais avec une telle simplicité, fluidité et joie… Nan vraiment, c’en était trop pour moi (à lire avec le second de gré qui va bien, et le fond de vérité que ces mots sous-tendent). 

Alors, voilà c’était juste une expérience. Fin de l’histoire. Vraiment ? 

Pièce du puzzle N°2 :

Il y a quelques années, j’avais décidé d’investir sur moi, comme on peut le lire parfois. Le pire de mes investissement en 12 ans d’entreprenariat ! Je mettais engagé pour un accompagnement illimité s’il-vous-plait de trois mois intensifs. 

Cet accompagnement vendait “faire du chiffre”, un certain CA était donc la promesse. J’ai choisi de m’engager dans un état émotionnel instable et où mon corps me faisait souffrir. Ne jamais prendre de décision dans ces moments-là !

Je m’étais égarée en chemin que voulez vous ! La pilule du prix de l’accompagnement a été dur à digérer au regard des résultats. En revanche, l’apprentissage a été riche une fois que j’ai pu prendre du recul pour regarder en face ce que j’avais appris. 

Quelques mois après la fin de cet accompagnement, j’ai vu la dépendance que j’avais créé avec la personne qui m’accompagnait. Premier indice. J’ai vu que j’appliquais des techniques qui ne me ressemblait pas, que je n’étais pas totalement moi. Deuxième indice. Alors faire du chiffre, comme tout entrepreneur, je dis oui. Me travestir (terme un peu excessif peut-être), pas d’accord !

Alors, être coach business : jamais !!! Vraiment ? 

 

Pièce du puzzle N°3 :

Au début de ma vie d’entrepreneuse, j’ai créé un mastermind avec 2 autres amies entrepreneuses elles aussi, rencontrées par le biais du réseau des mampreneurs dont j’ai été responsable d’antenne à Nantes durant quelques années. Chaque mois, on se réunissait pour aborder une problématique qu’on rencontrait. Chacune apportait à l’autre son point de vue, ouvrait des portes sur les différentes possibilités qu’elles voyaient. 
Le cadre que j’avais clairement posé nous a accompagné durant deux ans. C’était soutenant, très enrichissant. Cela permettait aussi de rompre avec la solitude qu’on peut parfois rencontrer quand on est entrepreneur. On repartait gonflées à bloc, le plein d’idées et la mise en action qui n’attendait que notre retour au bureau. Par la suite, j’ai participé à d’autres mastermind tantôt payant, tantôt gratuit. 

Suite la journée (pièce du puzzle N°1), j’ai échangé sur l’intérêt de créer un mastermind avec l’une des participantes. Cette conversation m’a permis de comprendre trois choses : 

1) Que j’avais de nouveau envie de retrouver ce format de progression pour moi (pièce du puzzle N°3) : le mastermind. Ce que je fis. Mais bon, c’est ce que je fais pour moi,  pourquoi ça marcherait pour les autres ? Premier indice : limitation là non ?

2) Que j’avais davantage envie de coacher ma cliente, parce que je sentais que ce serait plus puissant pour elle, pour sa progression. Le mastermind n’était donc pas la solution. Enfin dans ma tête à ce moment là. Deuxième indice : Laisser la porte ouverte tout de même !!!

3) Qu’effectivement, je ne serai jamais un coach business (pièce de puzzle N°2) parce que vendre une promesse de chiffre d’affaire ne m’intéresse pas. Ce que je souhaite dans mes accompagnements, c’est travail à partir de l’Être. Troisième indice : Confirmation.

La fameuse phrase “la solution est en vous” qui m’a fait bondir de ma chaise bien dès fois :”Oh si c’était si simple cela se saurait.” Et bien, je vous le dis : c’est aussi simple que ça*. 

* Sauf que (ha ha ha) ça demande du travail, de la persévérance, de la curiosité vis-à-vis de soi, de l’honnêteté, des temps d’introspection, des expériences qui s’affinent, qui s’ajustent et aussi de savoir bien s’entourer. Et enfin, d’oser aller là où on ne vous attend pas !

Alors, c’est en attrapant mon cahier, un soir, sous mon plaid, que j’ai combiné ce qui me semblait être l’idée du siècle (nan j’en rajoute pas ha ha ha): ASCENSION pour passer un nouveau cap pro. 

Et c’est de l’Être que tout émerge. 
Et c’est de moi qu’est né ASCENSION.

Oui, j’ai écrit tout ce que j’avais envie de mettre dedans, sans me poser plus de question que : De quoi j’ai envie ? Sans m’occuper du reste dans un premier temps.  Voilà comment ASCENSION est né. Quelques pièces de puzzle, une solide expérience, une bonne dose d’envie et un soupçon de joie difficilement dissimulable. 😉

Quant au nom de ce nouvel accompagnement, il m’a fait penser à mon ascension du Mont tremblant au Québec, un vrai révélateur de soi… Mais ceci est une autre histoire ! 

Si vous avez envie de découvrir plus en détail l’accompagnement, c’est ici. 
Si vous avez envie d’en parler autour de vous, ne vous privez pas. Clairement, j’ai besoin de vous pour cette première promo. 
Si vous avez envie de partager, tout pareil, vous êtes les bienvenues et je vous en remercie.
Si vous avez envie de commenter, sachez que j’ai déjà hâte de vous lire. 

Me voici partie dans une nouvelle aventure entrepreneuriale avec vous. C’est officiel, je suis une  slasheuse. Je vous en parlerai dans ma nouvelle pépite de popcorn, jeudi prochain. 🙂

Avant de vous laisser, informations pratiques :

  • On commence le 17 mai 2021
  • Ouverture des inscriptions le 1 mai 2021 😉

D’ici là, belle semaine, 

Et chopckement vôtre,

Nadège