Je ne sais pas vous, mais moi, je n’aime pas quand je ne comprends pas.  J’ai même pris conscience récemment, que “comprendre” est pour moi un besoin. C’est nécessaire. J’ai besoin que les choses prennent sens.

Mais y a des trucs que je ne comprends pas.
Exemples récemment observer :

  1. Tu es en voiture et tu t’arrêtes pour laisser passer le piéton. Tu lui indiques de la main qu’il peut passer tout en lui souriant. Et là, le piéton sourit et court. Ouais court ou trottine, ou accélère le pas. Comme pour ne pas te déranger.
  2. Tu es en voiture, tu es pressé. Bien intentionné que tu es habituellement, là, tu ne peux pas t’arrêter sous peine d’être en retard. Mais le piéton prioritaire s’engage et comme t’as pas envie d’aller en prison, parce que t’as encore plein de trucs à faire dans ta vie,  tu le laisses passer. Et le gars, y prend tout son temps (attention, ça marche aussi avec les filles, ne me faîtes pas dire ce que je n’ai pas dit. C’est juste que ça sonnait mieux avec le gars).

Je ne comprends pas ce phénomène. Bon que le gars prenne tout son temps à bien y réfléchir, pourquoi pas. Pourquoi il en serait autrement d’ailleurs. Il ne sait pas que vous êtes pressé (enfin s’il regardait la fumée sortir de votre nez, il le serait). Mais pourquoi se presser quand on vous laisse passer.
Je ne comprends pas.

Pour le Feng Shui, c’est pareil. J’ai besoin de comprendre, que ça prenne sens pour moi.
Je ne vais pas aller mettre un “truc” dans ma maison parce que dans le livre, il est dit que c’est bien, que c’est Feng Shui. Non, j’ai besoin de comprendre pourquoi je dois le mettre, et pourquoi là. J’ai besoin que cet objet ou cette couleur prenne sens avec moi, c’est-à-dire avec mes goûts, ma manière de vivre, mes habitudes, mes aspirations.

Comprendre,  c’est essentiel. Comprendre, c’est donner sens.

Nadège